mercredi 29 juillet 2015

Un acte de baptême nul repris à Sainte-Justine

Les registres de la paroisse de Sainte-Justine pour le six juillet 1904 font état de l'acte de baptême suivant :

«B 58   Marie Ange Rose St Hilaire 

Le six juillet mil neuf cent quatre, nous prêtre curé soussigné avons baptisé supplée les céremonies du baptême à Marie Ange Rose née la veille fille légitime de Louis Saint Hilaire cultivateur et de Elmire Turmelle de cette paroisse, enfant ondoyé à la maison par la sage femme Arbéline Ferland épouse de Augustin Fugère. Parrain Arthur Saint Hilaire cultivateur de cette paroisse et frère de l'enfant, marraine Marie Ange Gagne, épouse du parrain soussignés Le père absent.  Un mot rayé nul. Lecture faite
Marie-Ange Bellavance gagné
Arthur St Hilaire
                   V. Phos. Lauze ptre». 

Le texte de l'acte a été barré et, dans la marge, il est indiqué «Acte nul».  

Le lendemain 7 juillet 1904, cet acte a été repris à la suite :

«B 59   Marie Ange Rose St Hilaire 

Le sept juillet mil neuf cent quatre, nous prêtre curé soussigné avons baptisé Marie Ange Rose, née l'avant-veille, fille légitime de Louis Saint Hilaire, cultivateur et de Elmire Turmelle de cette paroisse Parrain Arthur Saint Hilaire cultivateur de cette paroisse et frère de l'enfant, marraine Marie Ange Gagne, épouse du parrain soussignés. Le père absent Lecture faite
Marie-Ange gagné
Arthur St Hilaire
                   V. Phos. Lauze ptre». 

L'absence d'ondoiement explique la reprise de l'acte ; par ailleurs, qui avait fourni les indications à cet effet ? Noter l'erreur au plan de numérotation et la différence de signature de la marraine.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Sainte-Justine, Québec.]

mardi 28 juillet 2015

Un acte de baptême arrosé de pouvoir

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 18 décembre 1907 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 166   Alexandre Frédéric Robert Lanctot 

Le dix-huit Décembre mil neuf cent sept nous - prêtre soussigné - vicaire de cette paroisse - avons baptisé Alexandre Frédéric Robert né le vingt sept novembre - fils légitime de Charles Lanctot - assistant Procureur Général et Greffier en loi - et de Dame Donalda Sariol - de cette paroisse - Parrain l'Honorable Louis Alexandre Taschereau - ministre des Travaux Publics  des Mines et des Pêcheries - Marraine Dame Adine Dionne - son épouse - lesquels ont signé nous avec le père - l'Honorable Juge et Madame Jules LaRue et nousLecture faite.
Adine Dionne Taschereau
L.A. Taschereau
Charles Lanctot
Jules E. Larue
Louise A. Larue
                                           L. Lemay ptre». 

Noter la façon de décrire la dame témoin à ce baptême et le recours à des tirets au lieu de virgules dans le texte.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Québec, Québec.]

lundi 27 juillet 2015

Trois noyades en février

Les registres de la paroisse Saint-Charles sur Richelieu pour le 19 février 1756 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Inhumation Jean baptiste metivier et de ses enfans 

L'an mil sept cens cinquante six ce dix neuvieme fevrier par nous pretre soussigné ont été inhumés dans le cimetiere de cette paroisse le corps de Jean Baptiste metivier dit grenier agé de cinquante ans environ, de marie Joseph sa fille agée de vingt ans et de Pierre Joseph aussi son fils agé de quatorze ans tous noyés le seize du presens mois, les d. inhumations on tété faites aves les céremonies accoutumées en présence du Sr Joseph Guyon capitaine, d'antoine charon d'augustin   ?  et de plusieurs autres qui ont déclaré ne savoir signer de ce interpeller suivant l'ordonnance
               merineau ptre». 

Compte tenu de la date, cette tragédie est peut-être liée à une tentative de traverser la rivière Richelieu.
 

[Summary :
The church record for the burying of three members of a family in Saint-Charles sur Richelieu, Québec.]

dimanche 26 juillet 2015

Après avoir mangé une herbe vénéneuse

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 14 mai 1657 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 158   Nicolas Hebert. 

Le 14me de ce mois de May 1657 mourut pour avoir mangé d'une gherbe veveneuse Nicolas Heber aagé de 8 a 9 ans fils de François Heber et Anne fauconnier. il fut enterré Le lendemain 16me du mesme mois dans le cemetiere nouveau au coing sur le chemnn vers L'est.» 

Noter qu'il s'agit d'un registre recopié.
 

[Summary :
The church record for the burying of a boy in Québec, Québec.]

samedi 25 juillet 2015

Un acte de sépulture en double à Québec

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 9 janvier 1873 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 

Le neuf janvier mil huit cent soixante treize, nous prêtre soussigné, avons inhumé dans le cimetière de Belmont, le corps de Adèle Simard, fille de Sévérin Simard, journalier, de Charlotte Savard, décédée l'avant-veille, en cette paroisse, à l'âge de douze ans. Présents : Mathias Bolduc, fossoyeur, et Edouard Côté, charretier, de cette paroisse, lesquels n'ont su signer. Lecture faite.
                  A Godbout ptre». 

À l'exception des éléments de référence, le texte de cet acte reprend le texte de l'acte de sépulture précédent. Curieusement, le protonotaire n'en fait pas mention dans son examen de conformité.
 

[Summary :
The church record for the burying of a girl in Québec, Québec.]

vendredi 24 juillet 2015

Le baptême d'un esclave noir au Fort Saint-Frédéric

Les registres du Fort Saint-Frédéric pour le 5 septembre 1747 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B   Jacques Nègre 

L'an mil sept cent cinquante sept, le cinquième de Septembre, à huit heures du soir, par nous, Récollé missionnaire au Fort St Frédéric, a été Baptisé avec les cérémonies ordinaires de l'Eglise, un nègre appartenant à monsieur Borsalou, garde magasin du Roÿ, dans le dit fort. Le parrain a été   ?   Lafon, chirurgien major, la marraine a été  Mademoiselle Marie Anne Lamotte, son épouse, lesquels lui ont donné le nom de Jacques et ont signé avec moÿ, de ce requis, souivant l'ordonnance
Lafon               Marie Anne Lamotte
                               femme de Lafon
F. Hippolite Cober, Miss.». 

Maintenant, il faut identifier  correctement cet esclave. Noter le fait que les parrain et marraine ont prénommé l'enfant et la présence d'un missionnaire dans le fort, une situation courante au temps de la Nouvelle-France. 


[Summary :
The church record for the baptism of a black slave boy in Fort Saint-Frédéric.]

jeudi 23 juillet 2015

Ce mariage n'a point été célébré

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 14 février 1757 font état de l'acte de mariage suivant : 

«Le quatorze fevrier mil sept cent cinquante sept après la publication de trois bans de mariage faite aux prônes de nos messes paroissiales les trois dimanches précédents entre Joseph Dussault veuf de Marie Anne Gervier? fils de feu françois Dusault et de deffunte Marie Anne Daria? ses pere et mere de cette paroisse d'une part et Marie anne Beaulieu fille de Louis Beaulieu et de Jeanne La Breque ses pere et mere aussi de cette paroisse d'autre part, ne s'etant découvent aucun empêchement au dit mariage Nous Curé de québec soussigné avons reçu leur mutuel consentement et leur avons donné la bénédiction nuptiale suivant la forme prescrite par notre mère la Ste Eglise et ce en présence». 

À la suite du texte, on peut lire l'annotation  suivante :
«Le Mariage cy-dessus n’a point été celébré, les parties qui devoient le contracter, ne s’étant point presentées. R». 

À l'évidence, le curé avait débuté à l'avance la rédaction de cet acte. Noter qu'aucun index ne fait état de ce projet de mariage. 


[Summary :
The church record for a null marriage in Québec, Québec.]